Faire des réserves ou pas? Voici quelques conseils qui vous permettront de déterminer si ça vaut la peine d'acheter des surplus.

Économiser : faire des réserves ou ne pas en faire?

Partager ce contenu

Faire des réserves ou ne pas en faire quand il y a des rabais, c’est une question que je me fais souvent poser. Je pense que ça vaut la peine de stocker, car ça permet bien souvent de faire d’importantes économies dans notre budget épicerie. Par contre, plusieurs facteurs sont à prendre en compte dans le but de déterminer si des réserves sont nécessaires ou superflues. Tout d’abord, quel est votre contexte familial? Si vous êtes seulement deux à la maison, vous n’aurez pas besoin de stocker autant que pour une famille dans laquelle il y a six bouches à nourrir.

Ensuite, vous devez bien connaître vos besoins et connaître votre fréquence d’utilisation des produits, et ce, afin de s’assurer d’écouler les stocks et de ne rien gaspiller. Ainsi, vous devez éviter d’acheter un produit ou un aliment juste parce qu’il est en spécial, car si vous n’en avez jamais acheté avant, c’est parce que vous n’en aviez pas besoin. Ici, je vous parle par expérience personnelle, car il y a environ trois ans, j’ai expérimenté le couponing de façon assez intense pendant un an. Quand j’avais des coupons intéressants, je pouvais me faire des réserves importantes de produits connus ou inconnus pour moi, mais j’avais tellement de grandes quantités, que j’en ai perdus, ce qui n’est vraiment pas rentable au bout du compte. J’ai toutefois tiré une importante leçon de cette expérience: un produit gaspillé, même s’il a été acheté en rabais, coûte plus cher qu’un produit acheté à prix régulier consommé, car il n’a nourri personne au final.

Aussi, vous devez bien connaître les prix des produits que vous achetez régulièrement, car c’est ce qui vous permettra d’identifier les vraies aubaines et donc, les cas où ça peut valoir la peine de stocker. Comme c’est parfois difficile de retenir les prix, en particulier pour la viande et ses différentes coupes, je vous suggère de consulter ma liste des meilleurs prix à payer dans les épiceries.

Une fois que vos besoins seront bien identifiés et que vous connaîtrez les prix des produits que vous consommez, trois options s’offrent à vous: faire des réserves, achetez en rabais seulement ce que vous allez utiliser dans la semaine ou un mélange des deux. Chez moi, j’opte pour le mélange des deux. Comme je fais mon menu à partir des rabais des épiceries, automatiquement j’achète ce que je vais consommer dans la semaine. Par contre, je fait aussi des réserves raisonnables pour certains produits. Par exemple, j’ai toujours au moins un poulet entier d’avance dans mon congélateur et quelques poitrines de poulet, car je sais que je vais les cuisiner à court terme. J’ai aussi pas mal toujours du porc et du bœuf haché, car ce sont de bons dépanneurs. Bref, le choix de la formule que vous adopterez vous revient, mais il est certain que si vous cuisinez dans la semaine les produits achetés, vous aurez tendance à moins gaspiller.

Maintenant, la grande question: quoi stocker? La réponse dépendra beaucoup des besoins que vous aurez identifiés. Généralement, les gens font des réserves de viandes qui pourront être congelées ou de produits qui se conservent longtemps (ex. beurre d’arachides, barres tendres, sauces, pâtes alimentaires, etc.). Mais vous pouvez aussi faire des réserves de légumes et de fruits qui se conservent longtemps au frigo, comme les légumes racines et les pommes. Les légumes et les fruits peuvent aussi être préparés pour la congélation, ce qui vous permettra d’en avoir toujours sous la main pour vos recettes.

Pour conclure, avant de faire des réserves, gardez en tête que la plupart du temps, les rabais des épiceries reviennent environ aux six semaines et qu’ils sont rarement en vigueur dans deux épiceries en même temps. Si comme moi, vous fréquentez plus d’une épicerie par semaine, vous pourrez donc profiter de bons prix assez souvent, si bien que le stockage ne sera peut-être pas si nécessaire que ça.

Bonne réflexion!

Attribution des images: Photo by Lukas Budimaier on Unsplash.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *